C'est du jamais vu
les amis ...


Jour 1 : Lundi 10 février

Matinée : Je suis arrivée vers 10h dans un magnifique bâtiment : la chambre de commerce, place du théâtre. C’est dans ce bâtiment que sont installés Les Enchanteurs depuis cet été. Il y a un système de co-working dans le hall, j’ai donc pu contacter Marion, cheffe de clientèle, qui est venue m’accueillir quelques minutes plus tard. Marion m’a fait visiter les bureaux, j’ai donc pu voir Les Enchanteurs Design avec les directeurs artistiques, Les Enchanteurs Consulting et Les Enchanteurs Digital (led.) qui sont maintenant autonomes par rapport aux enchanteurs. Ensuite Marion et moi sommes allées dans un espace ouvert à tous les membres du co-working pour discuter. Je me suis présentée et j’ai expliqué à Marion pourquoi j’avais voulu faire ce stage et je lui ai posé des questions auxquelles elle m’a répondu très clairement ce qui m’a permis de déjà cerner le métier de la communication dans sa globalité et de découvrir l’identité de la boîte. En effet, l’agence a une grande éthique et des valeurs telles que la solidarité (ils soutiennent des associations par des collectes et des micro-dons) ou encore l’engagement écologique. L’entreprise LE est une agence de communication qui a été créée il y a 25 ans (ils fêtent leur anniversaire cette année) par Eric Merlin qui dès le début a eu à coeur de respecter l’environnement. Au départ il a appelé l’agence Abracadabra mais le nom était déposé donc il a choisi Les Enchanteurs, ils n’étaient que 3 à travailler à l’agence et travaillaient avec des Freelances. En 2006, après avoir fait un tour du monde Eric a décidé d’internaliser la boîte et de recruter plus de monde. Maintenant tout se fait à l’agence, que ce soit la gestion du projet, la création du site ou le design, mais ils font toujours appel à des freelances pour des courts services afin de gagner du temps et de dégrossir le travail.  L’agence a beaucoup de missions très variées : création d’identité ou réorientation d’entreprise, création de logos, de sites internet, création d’événements… Après cet échange Marion m’a montré l’emploi du temps que l’équipe m’avait très gentiment préparé. J’ai tout de suite vu que je n’allais pas m’ennuyer ! Après, direction le Furet du Nord pour une séance photo improvisée. Nous sommes allées au magasin de la Grand’ Place avec Julie, Marion, Astrid, et Agathe. Je les ai chacune prise en photo à un endroit qui correspondait à la personnalité et aux goûts de chacune. Les Enchanteurs s’occupent de la nouvelle communication du Furet du Nord car ils ont gagné un appel d’offre, et puisque les équipes du Furet ne les connaissent pas tous, il faut que les Enchanteurs se présentent. J’ai donc eu ensuite pour mission de commencer un powerpoint de présentation avec pour chaque personne une photo dans le magasin et un portrait chinois. Qu’est-ce qu’un portrait chinois ? Chacun doit répondre à 4 questions en rapport avec l’entreprise. Par exemple ici il y avait : Si j’étais un livre ? Si j’étais une destination ?.. Je dois donc mettre tout ça sur powerpoint dès que j’ai du temps libre. Mission acceptée ! En tout cas j’ai trouvé cette escapade très créative, spontanée et sympa. On voit que l’ambiance est agréable et qu’il y a une bonne entente entre les enchanteurs. Après-midi : À 14h c’est le retour au bureau pour de nouvelles découvertes. En arrivant j’ai continué mon power point puis je suis allée en créa voir Ariel qui est directrice artistique (notamment avec Julie). Elle m’a parlé de son travail et de son rôle dans l’agence et m’a montré des projets en cours comme la création d’une mini-série pour prévenir des dangers du travail. Elle m’a expliqué qu’elle aimait beaucoup être en agence car elle est sans cesse challengée et qu’elle fait tout le temps des choses différentes et variées. Elle peut passer de la création d’un logo pour un spectacle de musique baroque à une mini série animée. Elle doit également faire par exemple des logos pour les marques qui le lui demandent. Mais attention ! Chaque choix de forme, de typographie, de couleur, ou d’objet doit avoir une explication. Ce qui me plaît  en créa est qu’ils sont sans cesse en train d’inventer, de créer et d’imaginer. Ils ont tous des profils et des parcours différents ce qui est une bonne chose car il n’ont pas tous les mêmes idées et approches. La plupart du temps ils se demandent des conseils ou des idées entre eux pour avoir plus d’inspiration. J’ai beaucoup aimé cette découverte ! Ensuite Nina, qui fait partie de LE consulting, est venue me chercher en créa pour parler de la recherche de goodies éco responsables à distribuer à des salons : pour AEO (artisan en or) et Chaud Bouillon. Nous sommes allées dans un petit bureau pour être au calme et qu’elle m’explique le projet. J’ai eu une nouvelle mission : remplir un document excel avec les informations des devis des goodies et trouver des idées de goodies. J’ai donc continué cette tâche jusqu’à 17h15, puis je suis rentrée chez moi.

 

Jour 2 : Mardi 11 février Matin

Le deuxième jour je suis arrivée vers 9h30. J’ai tout de suite continué de remplir le tableau excel pour Chaud Bouillon et j’ai refait un point avec Nina. Elle m’a aussi présenté le projet évènement AEO. Ensuite vers 10h j’ai participé à ma première réunion avec les enchanteurs dans la salle Brainstorming. La salle est très impressionnante car on s’attend à voir une table et des chaises mais pas du tout ! Il y a des bancs en arc de cercle avec des coussins et on peut même écrire sur les murs avec des stylos spéciaux. C’était une réunion pour les réseaux sociaux de l’agence car comme on dit « les cordonniers sont les plus mal chaussés ». Les Enchanteurs font beaucoup de pub et de communication pour les autres boîtes mais oublient d’en faire pour eux et ne parlent pas beaucoup de ce qu’ils font, de leurs missions, etc… cette réunion avait pour but de faire un point sur la stratégie à adopter pour mettre en avant l’agence sur les réseaux sociaux. Il y avait Marion, Adrien et Astrid. Ensuite je suis justement restée avec Astrid, cheffe de projet junior, qui est depuis peu responsable de la communication de l’agence en interne et en externe car elle est en alternance et qu’elle doit faire un mémoire cette année, et qu’elle a donc eu l’idée d’une problématique en rapport avec la diffusion du savoir. Elle s’est rendue compte que Les Enchanteurs ne communiquaient pas assez sur leurs projets en interne. Après-midi : A mon retour j’ai continué à aider Nina pour la recherche de goodies et pour le powerpoint qui présente les différentes organisations possibles pour l’évènement AEO. Ce ne sont pas les enchanteurs qui organisent tout l’évènement. Ils doivent trouver des prestataires et leur donne des indications de logistique. Les prestataires proposent ensuite un lieu, un menu, etc… Il s’agit donc de faire un powerpoint récapitulatif et de le présenter aux clients pour qu’ils choisissent ce qui leur correspond le mieux. Donc après avoir avancé sur cette présentation j’ai aidé Agathe, cheffe de projet sénior, pour une autre mission. Il s’agissait de relire des articles pour un magazine qui est écrit par un ensemble de pharmacien.ne.s et de vérifier qu’il n’y a pas de fautes d’orthographe et que les explications sont claires. Pendant ce temps-là Agathe s’occupait de créer le chemin de fer du magazine. Elle va aussi avoir recours à une freelance qui va faire toute la mise en page du magazine, cela va permettre aux enchanteurs de gagner du temps. Ensuite, retour à la maison après une journée bien remplie…

 

Jour 3 : Mercredi 12 février Matin

Le troisième jour, j’ai passé la matinée avec Nina. On a continué la recherche de goodies et la présentation de l’évènement AEO. J’ai trouvé de nouvelles idées de goodies, rempli le tableau excel, et continué la mise en page du power point pour l’évènement. J’ai aussi continué de remplir le power point pour le Furet du Nord avec les carrés magiques et les photos qu’on avait prises lundi dans le magasin. Après-midi : De retour au bureau j’ai envoyé le power point à Nina et je suis partie avec Jordan chez led. (Les Enchanteurs Digital). Jordan est traffic manager et chef de projet chez led., c’est-à-dire qu’il est le « bouclier » entre le client et les développeurs, il empêche les clients de parler et de faire des demandes directement aux développeurs qui ont déjà des choses très techniques et stressantes à faire. C’est lui (et aussi Camille) qui gère les projets des entreprises quand elles veulent créer un site internet ou faire de la pub en répartissant les tâches. Il m’a parlé du métier de traffic manager : son rôle est de trouver des stratégies pour que le site de son client apparaisse en premier quand on fait une recherche google en rapport avec le produit/service que la marque du client propose. Avec des logiciels comme Google Analytic il peut analyser l’activité du site internet et avec WordPress il peut choisir des mots clés, les plus adaptés possible, pour le référencement gratuit de ce site : le SEO = référencement naturel. Il y a aussi le référencement payant, c’est le SEA. Cela correspond aux annonces payantes et au pubs en bannières. Grâce à l’analyse des sites Jordan peut ensuite faire le bilan et voir l’évolution de l’audience du site. Il peut donc ensuite faire un brief et une reco (recommandation) pour proposer au client une interprétation des résultats et pour donner des stratégies d’action et de conseils pour améliorer certains points. Après avoir parlé avec Jordan je suis allée avec Anthony et Raphaël, nommés Tic et Tac. Ils sont tous les deux développeurs et sont très complémentaires! Anthony est développeur back et s’occupe de tout ce qui est derrière les sites internet et Raphaël est développeur front et s’occupe de tout ce qui se voit sur le site, ils utilisent les langages HTML (pour la structure) et CSS (pour l’esthétique). Ils utilisent des lignes de code et pour simplifier leur travail et gagner du temps ils utilisent WordPress qui génère automatiquement du HTML. Ils m’ont expliqué que pour faire du développement il ne faut pas forcément faire des études spécifique, pour leur part ils se sont spécialisés dans le digital mais sont au départ autodidactes. Ils m’ont dit qu’il faut qu’ils soient toujours à l’affût des nouvelles technologies et ils font souvent des recherches sur internet pour voir ce qu’il se fait et apprendre de nouvelles choses. Après toutes ces informations je suis retournée au consulting et j’ai recommencé à travailler sur les deux powerpoints.

 

Jour 4: Jeudi 13 février Matin

Le lendemain matin je suis arrivée au bureau de nouveau vers 9h30 et j’ai passé la matinée à continuer les différentes missions qu’on m’avait donné, c’est-à-dire le power point pour l’évènement AEO, les tableaux excels pour les goodies, et le power point pour le Furet du nord. J’ai rajouté quelques informations dans le tableau pour AEO et j’ai mis des illustrations pour chaque goodies. J’ai aussi fait la connaissance de Denis Verbecke, directeur associé de l’agence. Je trouve vraiment que l’ambiance du bureau est géniale; j’ai remarqué que les enchanteurs avaient vraiment beaucoup de travail et de choses à faire pour de courts délais mais cependant ils gardent toujours le sourire et la bonne humeur et répondent à mes questions toujours avec bienveillance et gentillesse. Vers 11h45 nous avons commencé la réunion pour les goodies Chaud Bouillon et AEO avec Nina, Thaïs et Marion. Elles ont fait le point sur les goodies à éliminer à cause du prix trop élevé ou parce qu’ils ne sont pas assez utiles dans le contexte du salon et adaptés pour l’organisation. Elles ont aussi réfléchi à d’autres goodies possibles et à une méthode de procéder pour l’année prochaine par exemple pour permettre à chaque artisan d’avoir un goodies qui lui correspond. Après-midi: En revenant de ma pause j’ai continué la présentation du Furet du nord que je n’avais toujours pas fini et j’ai aidé Agathe en vérifiant la fonctionnalité d’un site internet construit par les enchanteurs afin de vérifier qu’il n’y avait pas de fautes et de voir si tous les liens marchaient correctement et si les informations étaient suffisamment claires. C’est un site qui s’appelle challenge éco mobilité HDF qui incite les enfants et leurs parents à prendre des mobilités douces pour aller à l’école plutôt que la voiture. Cela montre donc encore plus l’engagement éco responsable qu’ont les enchanteurs. Après ça j’ai participé à la formation faite par Denis pour faire des recommandations magiques. Le but est de former les nouveaux pour conserver la longueur d’avance en recommandation stratégique. Les qualités des enchanteurs sont qu’ils ont une grande capacité d’analyse et d’argumentation. Dans le sens général, pour être un bon enchanteurs il faut avoir une grande capacité d’adaptation, de rebondissement et de réaction. J’ai trouvé la formation très intéressante et ça m’a appris pas mal de choses. La réunion a eu lieu avec tous les chefs de projet dans la salle de réunion avec les coussins. Jour 5: Vendredi 14 février Matin: ce matin dès mon arrivée je suis allée chez led. et j’ai parlé avec Alexia, UX designer. Elle m’a expliqué son rôle et sa manière de travailler. Elle fait le lien entre les membres de led.. Elle doit faire en sorte que la problématique du client soit visible sur le site internet mais aussi que l’utilisateur trouve le site sympathique et agréable. Elle doit faire l’arborescence avec toutes les pages et faire des maquettes qu’elle envoie aux clients pour avoir des validations sur Wireframe. Elle s’occupe de trouver les illustrations et tout le visuel du site. Son objectif est aussi de faire en sorte que le client accepte sa maquette pour faire le devis et être sûre que le projet est réalisable pour les développeurs. Elle doit dans un premier temps donner la home page aux créa pour qu’ils donnent le style du site à suivre pour toutes les autres pages, mais avant de les faire il faut que le client valide la home page. Les créa sont importants pour la validation car ils vont permettre au client de se projeter. Après les explications d’Alexia je suis allée voir Camille, cheffe de projet digital qui m’a parlé de son métier. Elle doit faire le lien avec le client et doit tout le temps gérer ses mails. Elle m’a dit qu’elle devait être très organisée dans son travail parce qu’elle a plusieurs projets à gérer en même temps. Nous avons aussi parlé des études qu’elle a fait. Elle m’a dit que selon elle le mieux est de faire ses études en alternance quand on veut faire de la communication car ça permet d’arriver dans la vie active avec déjà un bagage et une expérience professionnelle et ça permet aussi d’avoir des contacts et de se démarquer. Après-midi: À 14h c’est l’heure de la réunion planning. Elle est gérée par Rémi et il y a tous les chefs de projet que ce soit digital, consulting ou créa. Il s’agit de préparer tout le programme pour la semaine suivante et de caser tous les projets par rapport aux délais. Ils doivent être très organisés pour que tout soit rendu à temps et que tout puisse être fait. Ils ont aussi fait le point sur l’actualité de la boîte, Marion a par exemple présenté le Bus Magique, un nouveau partenaire pour les Enchanteurs. Et ils ont aussi fait un point sur les chiffres de la boîte et le recrutement. C’était vraiment une réunion organisation et mise au point.

 

Bilan

Pour être un bon enchanteur il faut être réactif, savoir se débrouiller, avoir une grande capacité d’adaptation et être logique et organisé. Les Enchanteurs ressemblent vraiment à une grande famille; ils s’entraident et chacun a une place. Ils sont tous complémentaires. J’ai passé une semaine magique et j’ai appris énormément de choses en seulement une semaine. Ca m’a conforté dans mon envie de faire de la communication.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pocket
Pocket